Printemps arabe 2011 en Tunisie : les manifestants scandaient "Dégage !" à l'adresse de Ben Ali.

Dans tous les pays le dégagisme est à l'œuvre sous diverses formes. Brexit, élection de Trump, "nettoyage" au sein du pouvoir familial en Arabie Saoudite, résultats électoraux surprenants dans plusieurs pays européens, création de mouvements politiques utilisant le concept dégagiste pour contester le pouvoir capitaliste. L'élection de Macron est d'une certaine manière une réaction dégagiste de l'électorat (50% d'abstentions tout de même) : on dégage Hollande, le P"S" et la droite.

L'élection de Macron n'est pas le seul dévoiement du dégagisme. Remarquons que l'extrême droite récupère et dévoie les thèmes sociaux et dégagistes. Remarquons aussi que certains mouvements "dégagistes" n'ont pas de base idéologique anticapitaliste. Aussi, dans la phase actuelle, les résultats électoraux, par exemple les derniers en Italie, ne sont pas satisfaisant.

Il y a d'autres dévoiements du dégagisme. En Tunisie les progrès démocratiques se font attendre et le pouvoir est dans des mains peu recommandables. En Grèce A.Tsipras a été le premier à utiliser et à réussir le dégagisme, "socialistes" et droite ont été battus, mais il a cédé à l'intransigeance de l'Union Européenne, il sera lui aussi probablement dégagé.

Ces considérations nous permettent de caractériser la motivation dégagiste des peuples.

La crise actuelle du capitalisme est une circonstance aggravante de l'exploitation. Des classes sociales de plus en plus nombreuses sont appauvries. La baisse du niveau de vie s'accompagne de conditions d'existence dégradées : logement, santé, éducation, transports, malbouffe, ecologie. La réponse (non réponse) du système est une fuite en avant de la financiarisation de l'économie et donc de l'aggravation des problèmes sociaux.

Dans tous les pays où le pouvoir de la finance doit tout de même compter avec le suffrage universel, les partis sociaux-démocrates et les partis de droite se sont fait la courte échelle pour, dans une alternance au pouvoir, suivre avec zèle les injonctions des puissances financières. L'alternance sans alternative, l'idée inadmissible qu'il n'y a pas d'autre politique possible que celle imposée par la finance font que les élections deviennent l'occasion d'éliminer ces politiciens qui sont aux manettes depuis longtemps et qui, par leur docilité envers la finance, semblent n'être intéressés que par leur place. L'abstention massive est aussi un signe dégagiste (malheureusement passif) : les politiciens au pouvoir disent qu'ils ne peuvent rien contre la finance mondialisée (l'État ne peut pas tout, disait le malheureux Jospin, pour dire que l'État ne peut rien) alors pourquoi voter ?

Il est important pour les militants anticapitalistes de comprendre le sentiment dégagiste des peuples sous peine d'être dégagés ou de voir le dégagisme dévoyé.

Il faut absolument être au dessus de tout soupçon en ce qui concerne la complicité avec les politiciens tenants du pouvoir de la finance. Cela exclue donc toute alliance électorale avec les partis de ces politiciens. En ce sens l'alliance en France, dès le premier tour, avec le Parti "Socialiste" dans les élections municipales en 2014, là où le maire sortant était "socialiste", a été une lourde erreur de la direction deu Parti Communiste : on a prétexté le caractère local de ces élections, alors que la politique nationale imposée par le Parti "Socialiste" impactait lourdement et négativement les finances locales.

Il faut être attentifs aussi au fait que lorsque on exerce des responsabilités, par exemple à la direction d'une commune, on peut être perçus comme complices de la politique nationale, même si ce sentiment d'une partie de la population est souvent injuste. Il y a une réflexion à mener : comment gérer localement mais en combattant ouvertement la politique du pouvoir ? Il est absolument rédhibitoire que l'on puisse être soupçonnés d'accords politiques pour garder des places.

La proposition de la France Insoumise, convoquer une Assemblée Constituante, est l'expression la plus aboutie d'une stratégie dégagiste. Elle a vocation à être en concordance avec les aspirations populaires.