La haine de la guerre et la dénonciation de la politique d'armement de notre pays, dans sa conception et dans ses débouchés, peut-elle signifier la haine des salariés, ouvriers, techniciens, ingénieurs, qui travaillent dans l'industrie de l'armement ? Ce serait très niai de croire cela.

La haine des médias dominants qui manipulent l'information, qui font de la propagande, qui imposent un modèle idéologique, qui disqualifient tout projet opposé à ce modèle, qui dénigrent les mouvements revendicatifs de salariés, qui, finalement, imposent des choix politiques, peut-elle signifier la haine des journalistes ?

Pourtant c'est ce que l'on a voulu faire dire à la France Insoumise.

Combien de fois j'ai vu utiliser le néologisme "merdias" par celles et ceux qui ont saisi l'occasion pour attaquer Mélenchon.

Oui, je hais les médias dominants, je dénonce les manquements déontologiques des journalistes dominants, les médiacrates, mais je suis convaincu que la mission des journalistes, une information libre et pluraliste, est une impérieuse nécessité.