Un des arguments relayés massivement par les médias dominants pour discréditer l'opposition anti-capitaliste est que cette opposition, dans sa diversité, soutient les dictateurs qui sévissent dans le monde.

Remarquons que l'expression "les dictateurs" est déjà une imposture : la catégorie "dictateurs" contient beaucoup plus de dictateurs que ceux dénoncés par les médias dominants, elle contient beaucoup de dictateurs mis en place et maintenus au pouvoir par les pays capitalistes dominants, la France (pas le peuple français, mais tous les gouvernements qui ont été au pouvoir) ayant un rôle de premier plan dans ce domaine.

Remarquons que le qualificatif "dictateur" est attribué de manière impropre à certains destinataires qui ont été élus et parfois réélus dans des élections incontestables dans leur tenue.

Remarquons que dans beaucoup de pays satellites des pays dominants, la situation est souvent proche de la guerre civile, le pouvoir en place utilisant directement ou indirectement, via les mafias de la drogue, une violence qui devrait indigner et alarmer tout honnête observateur, une violence qui, particulièrement pendant les campagnes électorales, fait des centaines, voire des milliers de victimes.(Ex Mexique, Colombie,...)

Remarquons que des pays alliés des États Unis sont engagés dans des guerres menées dans des conditions qui sont en fait des crimes de guerre.

Remarquons donc que la dénonciation de dictatures par les médias dominants est très sélective et à but uniquement politicien.